La part sombre de l’humanité ? – études sur la violence et la guerre

« La Guerre ne peut mourir, car c’est une loi de la vie. Vie = agression. Paix universelle = décrépitude et agonie des races. Guerre = mise à l’épreuve sanglante et nécessaire de la force d’un peuple. »

F. T. Marinetti, In quest’anno futurista, 29 novembre 1914. Lire la suite de « La part sombre de l’humanité ? – études sur la violence et la guerre »

Vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ?

Première partie – Avant le référendum

Cet article est le premier que nous consacrons au référendum de Nouvelle-Calédonie, qui aura lieu d’ici novembre 2018. Nous traitons ici de l’histoire de l’île, de la colonisation, et des enjeux du référendum. Cet article sera suivi d’une seconde partie, publiée après les résultats de la consultation. Lire la suite de « Vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ? »

A la recherche du « sublime poétique » : les surréalistes et les arts d’Océanie

     « Océanie… de quel prestige ce mot n’aura-t-il pas joui dans le Surréalisme. Il aura été un des grands éclusiers de notre cœur »1. Ainsi s’ouvre le catalogue de l’exposition Océanie organisée en 1948 par les surréalistes à la galerie André Olive à Paris. Ces mots d’André Breton témoignent d’une histoire de désir et d’admiration qui dure depuis les origines du mouvement, entre recherche effrénée d’objets dans tous les ports d’Europe et hommages littéraires et artistiques, une histoire d’Amour Fou en somme. Lire la suite de « A la recherche du « sublime poétique » : les surréalistes et les arts d’Océanie »

Danse avec les papous : les filles du Lido dans les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée

       Elles s’appellent Julie, Alexandra et Zara, elles sont « grandes comme des cocotiers », « maigres comme des biscuits secs » et ont « la peau douce comme une anguille »1 mais surtout, elles sont danseuses au Lido. En 2011, elles s’envolent pour les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée avec, dans leurs malles, plumes, froufrous et paillettes et sont accueillies par Mundiya Kepanga, un chef Huli. Elles vont tenter, au sein d’un groupe Huli, de participer à la compétition de danse du Hagen-Show, l’un des plus grands festivals de Nouvelle-Guinée. Lire la suite de « Danse avec les papous : les filles du Lido dans les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée »

Des techniques du corps à l’ornementation en Océanie : affirmation sociale et magie de séduction

       Aujourd’hui, le Casoar a décidé de s’intéresser à l’usage quotidien que nous faisons de notre corps, à la façon dont nous l’ornons, et dont nous manions les outils qui nous entourent. N’avez-vous jamais, lorsque vous marchiez, dansiez, nagiez, soudain prêté une totale attention à vos mouvement, afin de les voir se succéder de façon fluide? Ne vous êtes-vous pas demandé.e pourquoi vous nagiez ou marchiez de cette certaine façon, avec telle position corporelle, tel rythme ? Lire la suite de « Des techniques du corps à l’ornementation en Océanie : affirmation sociale et magie de séduction »

Christie’s n’a pas vendu que le Salvator Mundi en 2017

      Pour la maison de vente Christie’s, l’année 2017 a été celle de tous les records. 383 millions d’euros : c’est le prix de vente du Salvator Mundi de Léonard de Vinci acquis par des investisseurs pour le Musée du Louvre Abu Dhabi, qui est devenu le 15 novembre 2017, la peinture la plus chère au monde. Mais le chiffre qui va nous intéresser particulièrement aujourd’hui est, bien que beaucoup moins important, le record de sa discipline : 6 345 000 euros. C’est le prix d’achat d’une sculpture hawaïenne vendue le 21 novembre lors de la vente Vérité qui regroupait des objets des arts d’Afrique, des Amériques et d’Océanie. Lire la suite de « Christie’s n’a pas vendu que le Salvator Mundi en 2017 »

Entre traditions ancestrales et phénomène de mode international, le tatouage marquisien fait la star !

      Le tatouage polynésien, observé pour la première fois par les navigateurs européens à la fin du XVIIIème, n’a depuis cessé de fasciner les sociétés occidentales. Véritables « must have » pour les amateur·rice·s, les tatoué·e·s et les tatoueur·euse·s, les motifs polynésiens alimentent l’imaginaire que nous portons sur l’idée polynésienne, la sensualité de ses vahinés et la virilité de ses guerriers (thème relayé avec soin par notre équipe fétiche de rugby néo-zélandaise !). Le tatoueur Teíki Huukena déplore cependant l’abondance de tatouages mixant des motifs de différentes régions polynésiennes qui gomment selon lui les particularités et l’identité de chaque archipel. CASOAR a donc choisi de se focaliser sur les Marquises pour vous parler aujourd’hui de la pratique traditionnelle du tatouage. Lire la suite de « Entre traditions ancestrales et phénomène de mode international, le tatouage marquisien fait la star ! »

À l’origine : le Rêve – Les peintures corporelles en Australie

[Please note: Aboriginal and Torres Strait Islander people should be aware that this article may contain images or names of deceased persons in photographs or printed material.] Lire la suite de « À l’origine : le Rêve – Les peintures corporelles en Australie »