0 Commentaire

Oceania : la Royal Academy explore le Pacifique

   Jeudi 27 septembre 2018, 10h00. J’arrive à la Royal Academy pour une journée de symposium autour de l’exposition Oceania qui se déroule du 29 septembre au 10 décembre 2018 à Londres. Cette journée est l’occasion de ma première visite de l’exposition événement, mais pas la seule. J’y suis retournée le dimanche 14 octobre afin de la redécouvrir, accompagnée de mes fidèles collègues et amis de CASOAR. Voir plus

0 Commentaire

La Biennale de Paris et Parcours des Mondes dans l’œil du galeriste Anthony Meyer

       Le mois de septembre amène avec lui deux des plus gros évènements de l’agenda artistique parisien : la Biennale de Paris au Grand Palais, du 8 au 16 septembre 2018, et Parcours des Mondes, dans le quartier des Beaux-Arts à Saint-Germain-des-Prés, du 11 au 16 septembre 2018. À ces occasions, Casoar a rencontré l’un des acteurs majeurs de ces deux évènements, le galeriste d’art océanien et eskimo Anthony Meyer, que vous pouvez retrouver dans sa galerie au 17, rue des Beaux-Arts, dans le 6ème arrondissement parisien, ou sur son site : http://www.meyeroceanic.art/ Voir plus

0 Commentaire

Ballade entre les bulles d’Hugo Pratt

« Je suis l’océan Pacifique et je suis le plus grand de tous les océans. On m’appelle ainsi depuis très longtemps, mais ce n’est pas vrai que je suis toujours pacifique. Je me fâche parfois, et alors je donne une raclée à tous et à tout. Là, par exemple je viens de me calmer après un gros coup de sang. Mais hier, j’ai sans doute balayé trois ou quatre îles et autant de coquilles de noix que les hommes appellent bateaux… celle-ci… oui, celle que vous voyez ici, je ne sais pas comment elle a pu s’en sortir. C’est peut-être parce que le capitaine Raspoutine connaît son métier et que ses marins viennent des îles Fidji. Ou bien parce qu’ils ont fait un pacte avec le diable. Mais cela n’a pas d’importance. Aujourd’hui c’est « Tarowean », le jour des surprise, jour de tous les saints, le 1erNovembre 1913. »1 Voir plus

0 Commentaire

“Le magasin des petits explorateurs” : les clichés meurent aussi

     Tarzan, Tintin et un scout sont sur un bateau… Cela pourrait être le début d’une comptine pour enfant. C’est également le pari de la dernière exposition du musée du Quai Branly qui entend explorer la constitution de l’imaginaire enfantin sur l’Autre de la fin du XVIIIe siècle à nos jours. À la barre, Roger Boulay, Julien Bondaz et Jean-Yves Belfis nous entraînent dans « les cavernes de la mémoire »1 à bord d’un vaisseau aux allures de vide grenier. Voir plus

0 Commentaire

Femmes du Pacifique : les Pacific Sisters

     Le 17 mars, le musée Te Papa Tongarewa a inauguré sa nouvelle galerie Toi Art consacrée aux arts du Pacifique par une exposition intitulée « Pacific Sisters : Fashion Activists ». Consacrée au collectif des Pacific Sisters, cette exposition entend offrir une vue rétrospective de leur travail, l’occasion pour Casoar de vous faire découvrir cette entité majeure de l’art contemporain du Pacifique.

Voir plus

0 Commentaire

L’art océanien aux enchères : début de saison – Printemps 2018

    Bien que loin des records de l’automne dernier, les ventes Binoche et Giquello et Christie’s de mars et d’avril ont confirmé le succès croissant de l’art océanien en vente aux enchères. Malgré quelques exceptions, notamment une très belle figure de proue nguzunguzu de l’ancienne collection Ray Laura Wielgus (estim. € 200 000 – 300 000) et un iconique ‘dieu-bâton’ atuaraka de Rarotonga (estim. € 350 000 – 450 000), la grande majorité des lots a trouvé preneur, tout  particulièrement lors de la vente Christie’s du 10 avril où seulement huit lots sur les trente-neuf proposés, soit 20 %, sont restés invendus. Voir plus

0 Commentaire

L’Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé se retrouve au musée Anne de Beaujeu à Moulins

L’IPKD qu’est-ce que c’est ?

      Dans les années 1980 naît l’idée de créer un Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé. Ce projet verra vraiment le jour en 2011 grâce à un accord entre La Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. « Son objectif principal est de réaliser un inventaire raisonné des œuvres du patrimoine kanak détenues dans les musées métropolitains et étrangers. »1 Voir plus