Martine chez les cannibales : réponse au Point

    « La seule question que puisse se poser l’ethnologue est de savoir ce qu’est le cannibalisme (dans la mesure où il est quelque chose) non pas en soi ou pour nous, mais pour ceux-là seuls qui le pratiquent. »1

Lire la suite de “Martine chez les cannibales : réponse au Point”

La pêche à la nacre dans la culture maori

      Les enfants que nous avons été ou sommes toujours se souviennent certainement de la beauté saisissante de la nacre habitant les coquillages de nos plages, lors des chasses rituelles qui ne manquaient jamais d’advenir lors de vacances à la mer. Rose, verte, blanche lunaire ou opaline, cette nacre est toujours synonyme d’une iridescence qui attire le regard lorsqu’on l’aperçoit du coin de l’oeil. Cette nacre européenne est pourtant bien pâle en comparaison de la nacre bleue prisée par les habitants d’Aotearoa, les biens connus Maori de Nouvelle-Zélande. Lire la suite de “La pêche à la nacre dans la culture maori”

Le Centre culturel Tjibaou : porte d’entrée sur la culture kanak

      Niché dans la vallée de Tina, au nord-est de Nouméa, le Centre culturel Jean-Marie Tjibaou (CCT pour les initiés) fête cette année ses vingt ans, en concomitance avec l’Accord de Nouméa qui a accompagné son ouverture. Inscrits dans les Accords de Matignon, signés le 26 juin 1988, qui permettent la création de l’Agence de Développement de la Culture Kanak (ADCK), le CCT est le fruit d’une longue demande de reconnaissance de la population kanak, de leur culture et leurs productions matérielles, dont le festival Melanesia 2000 en 1975 a formé le prélude. Profitant d’un séjour de recherche en Nouvelle-Calédonie, votre envoyée spéciale pour CASOAR vous fait (re)découvrir ce lieu devenu un emblème de la culture kanak. Lire la suite de “Le Centre culturel Tjibaou : porte d’entrée sur la culture kanak”

Rapa Nui : île de l’oubli ?

     Rapa Nui. Île de Pâques. 166 km carrés de terres, mis à l’écart par les vents et courants, à 4000 km à l’est de Tahiti et presque autant à l’ouest des côtes chiliennes. Des falaises escarpées pour seul rivage, interdisant l’éclosion des graines portées par l’océan, une végétation rase, une eau pauvre en plancton et donc en poissons et mammifères marins. Sépulture de colosses de pierre, tantôt entiers, dressés ou couchés au bord des falaises, tantôt inachevés, émergeant du flanc du volcan Rano Raraku, comme si le temps s’était figé. Lire la suite de “Rapa Nui : île de l’oubli ?”

« Le compas peut être défaillant, les étoiles jamais »* – Naviguer dans le Pacifique

   Nous devons en partie au navigateur David Henry Lewis (1917 – 2002) notre connaissance des savoirs traditionnels de navigation dans le Pacifique. Cet anglais de naissance a grandi entre la Nouvelle-Zélande et Rarotonga (îles Cook), où il se passionne très tôt pour les mythes des héros navigateurs caractéristiques dans l’ensemble du Pacifique. Sa formation de médecin dans l’armée britannique ne l’empêche pas de s’élancer avec huit autres concurrents téméraires dans la première course transatlantique en solitaire et sans escale reliant Plymouth à New York en 1960. Lire la suite de “« Le compas peut être défaillant, les étoiles jamais »* – Naviguer dans le Pacifique”

Ethique, durable et responsable, le Muséum de Rouen

               « Lorsque je serai mort, vos enfants pourront encore  admirer mes parures et comprendre leurs sens pour ma tribu. Merci de les conserver dans cette grande maison des esprits que vous, les Blancs, appelez Muséum. »
Mundiya Kepanga Lire la suite de “Ethique, durable et responsable, le Muséum de Rouen”

Une excursion atypique : le Muséum Emmanuel Liais de Cherbourg-en-Cotentin

      Cette semaine, CASOAR vous emmène sur les côtes normandes à la découverte de la collection océanienne du Muséum d’Histoire naturelle, d’archéologie et d’ethnologie Emmanuel Liais de Cherbourg-en-Cotentin1, ville portuaire située tout au nord de la presqu’île bas-normande. Cette position stratégique sur la mer de la Manche lui a permis de jouer un rôle important au fil de l’histoire maritime militaire, commerciale et coloniale française. Lire la suite de “Une excursion atypique : le Muséum Emmanuel Liais de Cherbourg-en-Cotentin”

À la recherche du “sublime poétique” : les surréalistes et les arts d’Océanie

     « Océanie… de quel prestige ce mot n’aura-t-il pas joui dans le Surréalisme. Il aura été un des grands éclusiers de notre cœur »1. Ainsi s’ouvre le catalogue de l’exposition Océanie organisée en 1948 par les surréalistes à la galerie André Olive à Paris. Ces mots d’André Breton témoignent d’une histoire de désir et d’admiration qui dure depuis les origines du mouvement, entre recherche effrénée d’objets dans tous les ports d’Europe et hommages littéraires et artistiques, une histoire d’Amour Fou en somme. Lire la suite de “À la recherche du “sublime poétique” : les surréalistes et les arts d’Océanie”

Danse avec les papous : les filles du Lido dans les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée

       Elles s’appellent Julie, Alexandra et Zara, elles sont « grandes comme des cocotiers », « maigres comme des biscuits secs » et ont « la peau douce comme une anguille »1 mais surtout, elles sont danseuses au Lido. En 2011, elles s’envolent pour les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée avec, dans leurs malles, plumes, froufrous et paillettes et sont accueillies par Mundiya Kepanga, un chef Huli. Elles vont tenter, au sein d’un groupe Huli, de participer à la compétition de danse du Hagen-Show, l’un des plus grands festivals de Nouvelle-Guinée. Lire la suite de “Danse avec les papous : les filles du Lido dans les Hautes-Terres de Nouvelle-Guinée”

Lilo & Stitch ou le mythe polynésien

     Cette semaine, le CASOAR s’intéresse au film d’animation Lilo & Stitch (non, ce n’est pas une excuse pour le regarder une énième fois !). Eh oui, le CASOAR réouvre le dossier sur l’imaginaire occidental porté sur les îles « des Mers du Sud » ! Lire la suite de “Lilo & Stitch ou le mythe polynésien”