0 Commentaire

Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 3)

[Cette article est la suite de Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 1) et de Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 2) . Pour une meilleure compréhension du propos, nous conseillons aux lecteurs qui ne l’auraient pas déjà fait d’aller d’abord lire la première et la deuxième partie]

   Après avoir exploré la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie, c’est en Australie que nous terminons notre périple sur les traces des grands oiseaux disparus du Pacifique, il y a quelques 55 millions d’années.

Voir plus

0 Commentaire

Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 2)

[Cette article est la suite directe de Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 1). Pour une meilleure compréhension du propos, nous conseillons aux lecteurs qui ne l’auraient pas déjà fait d’aller d’abord lire la première partie]

      Nous avions laissé nos moa alors qu’ils parcouraient encore librement les forêts de Nouvelle-Zélande et nos paléontologues en proie au doute quant-à pourquoi ils ne les parcouraient plus aujourd’hui. L’heure est maintenant venue d’éclaircir les raisons de la disparition de nos grands oiseaux préférés.

Voir plus

commentaires

Moa & Cie : drôles d’oiseaux disparus du Pacifique (Partie 1)

   Sur une photographie aujourd’hui célèbre, un homme au visage émacié, vêtu d’une toge universitaire et d’une curieuse écharpe à pompons, pose fièrement. Sa main non gantée repose en un geste propriétaire sur le squelette d’un animal sans ailes haut de trois mètres. Cet homme à l’air peu commode, c’est Richard Owen, un paléontologue britannique du XIXème siècle, célèbre, entre autres choses, pour avoir inventé le mot “dinosaure”. Il pose ici aux côtés du squelette d’un moa, un oiseau endémique à la Nouvelle-Zélande, éteint avant l’arrivée des Occidentaux.

Voir plus