comment 1

« Cannibal Tours » : Cannibalisme, tourisme et capitalisme

« Il n’y a rien de plus étrange,
dans une terre étranger,
que l’étranger qui vient
la visiter »
Dennis O’Rourke

« Imaginez-vous soudain, débarquant, entouré tout votre attirail, seul sur une grève tropicale, avec, tout à côté, un village d’indigènes, tandis que l’embarcation qui vous a amené cingle au large pour bientôt disparaître. »1

Read More

comment 0

Visual repatriation: creating a present for the past

*Switch language to english for english version of the article*

        As Elizabeth Edwards has argued, visual repatriation is, in many ways, about finding a present for historical photographs, realising their ‘potential to seed a number of narratives’ through which to make sense of that past in the present and make it fulfil the needs of the present.”1 Edwards explains how visual repatriation is first a way for both Indigenous people and collections holders to shed light on groups of photographs, usually taken in the 19th and 20th centuries, and try to get information about these photographs. More importantly, visual repatriation can be said to allow one to generate narratives which bridge the gap between past and present. Read More

comment 0

À toi appartient le regard : la photographie contemporaine s’invite au musée du quai Branly – Jacques Chirac

           De la photographie contemporaine au musée du quai Branly – Jacques Chirac (MQB-JC) ? Depuis son ouverture en 2006, le musée s’est davantage spécialisé dans la conservation et l’exposition des cultures anciennes des continents africains, américains, asiatiques et océaniens. Toutefois, les créations contemporaines non-européennes intègrent également les champs de recherches et les intérêts des équipes du musée, en particulier la peinture aborigène sur toile ou monumentale1 et la photographie. Read More

comment 0

Tearing away coloniality: a "way of seeing" in between

* Switch language to english for english version of the article *

Je ne suis pas une fa’afafine, je ne suis pas gay, je ne suis pas transgenre, je suis juste un être humain et je suis ici pour secouer ».1

        Tuisina Ymania Brown's words at a panel entitled ''Fa'afafine Towards Decolonization''. She refers to the Western desire to categorize human beings and identities. Against this Western desire to classify and categorize, CASOAR will talk about a photographic series made by the artist Yuki Kihara. This series Fa’afafine. In the Manner of Women including three self-portraits was created in collaboration with the photographer Sean Coyle. But who is Yuki Kihara? Read More

comment 0

Du fusil à la caméra : la photographie en contexte colonial

        Cette semaine, CASOAR s’intéresse au statut de la photographie en contexte colonial. Il s’agit de comprendre toutes les implications que recouvrent le fait de réaliser des images des territoires et des populations colonisés. Pour questionner les liens entre contexte colonial et photographie, nous nous pencherons sur le cas de la Nouvelle-Guinée. Read More

comment 0

Malinowski ou le désamour de la photographie de terrain

     Parler des photographies de terrain de Bronislaw Malinowski paraît tout à fait saugrenu. Sa relation avec la photographie n’est pas très heureuse. Il compare notamment dans son journal de terrain la photographie à une croix monstrueuse sur le mont Golgotha de la vie1. Il est le premier à se détacher de cette pratique ethnographique connaissant un grand développement à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Perçue comme une véritable révolution dans la pratique du terrain, la photographie était employée comme un outil d’objectivation. Faisant perdre à la main son rôle essentiel dans l’élaboration d’un objet2, la photographie permet de fixer une vision du monde à un instant donné. Il s’agit de comprendre pourquoi Malinowski montre un tel désintérêt pour la photographie qui était pourtant fervemment défendue par ses aînés. Read More