comment 0

Covid-19: update on the situation in Papua New Guinea

*Switch language to english for english version of the article*

As a new lockdown begins in France, many envy Australians and New Zealanders who have been able to enjoy bars, restaurants and even nightclubs for several weeks. However, the situation is far from being the same in the whole Pacific, and is even worrying in places like Papua New Guinea (PNG). This week we take a look at the latest news on this health crisis. 

Read More

comment 1

Pause littéraire océanienne – Un premier aperçu

Les premiers voyageurs, missionnaires et colons occidentaux ont fait de l’absence d’écriture en Océanie un prétexte pour désigner ces sociétés du Pacifique comme des cultures privées d’Histoire(s). Ce biais occidental niait l’importance pourtant considérable de l’oralité et de la mémoire, de la récitation de mythes et de généalogies, ce qui permettait aux populations océaniennes de créer des repères temporels et de façonner des récits. Dans le même temps, les textes rédigés par les Occidentaux à propos du Pacifique ont construit une vision et un imaginaire stéréotypés de ces îles et de leurs habitant·e·s (à ce sujet, voir par exemple l’article de Clémentine Débrosse sur Segalen)1.

Read More

comment 0

Helena Rubinstein, la beauté comme art de vivre

Unanimement connue pour sa carrière dans la cosmétique, Helena Rubinstein (1872-1965) l’est aussi pour l’importante collection qu’elle réunit tout au long de sa vie dans plusieurs domaines artistiques. Née Chaja Rubinstein à Cracovie, elle change de nom pour Helena Juliet Rubinstein en 1896 et se rajeunit de dix ans. Quittant la Pologne, elle part en Australie où elle ouvre son premier institut de beauté à Melbourne en 1902, Read More

comment 0

Va’a, une saison aux Tuamotu

           Va’a, Une saison aux Tuamotu, est un roman graphique de 159 pages paru en 2014 aux éditions Futuropolis. Ses deux auteurs, Benjamin Flao et Troubs, portent à travers un dessin somptueux et une écriture profondément poétique la noble ambition de réhabiliter l’usage de la pirogue (va’a en samoan, hawaïen et tahitien, whaka en maori ou wa en Micronésie) dans l’archipel des Tuamotu grâce au projet Va’a Motu. Read More

comment 1

L’affaire des têtes māori – Restes humains et restitutions dans les musées en France

       L’histoire remonte en 2006 au muséum de Rouen (lire à ce sujet Ethique, durable et responsable, le Muséum de Rouen de Marion Bertin). Alors que l’établissement est fermé au public depuis presque dix ans pour chantier de réaménagement, la nouvelle équipe qui accompagne la réouverture actualise les inventaires et remet, parmi les 800 000 spécimens du muséum, une tête māori (ou toi moko) au goût du jour. Read More

comment 0

Exotic ?

« Exotisme, qu’est-ce que ce mot peut bien signifier pour une conscience, un intellect, un esprit, une âme à notre époque, c’est à dire en 2020 dans une région du monde totalement confinée par la présence d’un agent étranger du nom de Covid 19, ce qui pourrait être présenté comme un agent exotique,  quelque chose qui vient d’ailleurs, qui ne nous ressemble pas, mais malheureusement cet agent exotique semble bien décidé à nous faire entendre autre chose, une nouvelle version de l’exotisme, sur nos rapports humains et voire même sur ce que l’Occident et l’Europe en particulier ont toujours eu comme rapport avec ces autres pays qu’ils qualifiaient avec leur complexe de supériorité. »

Denis Pourawa, Extrait de « Poésie sonore des gouffres », Paris, mai 2020.

Read More

comment 0

Vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ? – 20 ans après l’Accord de Nouméa : ce que le référendum dit de la société calédonienne

« Le retour à la tradition est un mythe. Aucun peuple ne l’a jamais vécu. La recherche d’identité, le modèle, pour moi, il est devant soi, jamais en arrière. C’est une reformulation permanente. L’identité elle est devant nous ».

Jean Marie Tjibaou.

Le 4 octobre dernier, les calédoniens se sont rendus aux urnes pour le second scrutin référendaire qui invitait la population à se prononcer de nouveau sur la question de la pleine souveraineté et de l’indépendance du pays. Le premier référendum, mené en novembre 2018 s’était soldé par la victoire du non à 56,7% des suffrages exprimés. Cette année, le rendez-vous électoral s’est caractérisé par une très forte mobilisation (85,7% contre 81% en 2018) et a révélé une progression du oui de presque 3,5 points avec un score de 46,7%. Read More

comment 1

Des voyages et des ouvrages : la collection Jean-Paul Morin vue par Jean-Paul Morin

Le 14 octobre prochain à Sotheby’s se déroulera une importante vente d’ouvrages, de manuscrits et d’objets réunis par Jean-Paul Morin, voyageur passionné et collectionneur prolifique. Récits d’explorateurs, de scientifiques, d’ethnologues, de missionnaires ou d’artistes : tous ces ouvrages racontent une histoire du monde, des voyages et des cinq continents. CASOAR est parti à la rencontre de l’homme derrière les collections et vous livre une interview exclusive de ce fou du voyage. Read More

comment 0

Le marché de l’art à l’heure du coronavirus

        Depuis plusieurs mois la pandémie de Covid-19 bouleverse les habitudes, y compris dans le domaine des arts. À l’heure où se referment, deux événements majeurs de l’agenda artistique parisien : Parcours des mondes (salon d’art extra-européen et d’archéologie) et Art Paris Art Fair (foire d’art moderne et contemporain), CASOAR revient sur l’actualité d’un marché de l’art en pleine mutation.

Read More

comments 2

R’Sis- L’Tié- Let-Pol : le « sauvage blanc » d’Australie

Lorsque deux hommes n’ayant pas de langue commune se rencontrent, que se disent-ils avant tout ? Leur nom. Je l’avais constaté en Islande comme dans le Pacifique. Je mis la main sur mon cœur – geste cérémonieux que j’espérai universel – et dis :
« Octave de Vallombrun. »
Il fit le même geste – là encore, une attitude en miroir de la mienne qu’il n’avait pas eue auparavant – et répéta :
« R’sis- L’tié- Let-Pol. »
S’il se présentait ainsi en insistant sur les deux premiers termes, cela pouvait-il être son nom et son prénom ? J’essayai :
« Narcisse ?
– R’sis ! »
Sa joie était visible, mais les mots se refusaient à sa mémoire et il en avait les larmes aux yeux. J’insistai donc :
« Narcisse ? C’est bien cela, mon garçon ? Tu t’appelles Narcisse ?
– R’sis », confirma-t-il en posant la main sur son cœur.
Nous restâmes alors muets, émus tous deux de ce premier contact. Je le fixai sans cesse, comme si son visage allait me révéler le secret de son existence.1

Read More