Tupaia : un Polynésien à bord avec Cook

     Dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, la France et l’Angleterre se lancent dans une course effrénée à la conquête des océans1. C’est dans ce contexte que la Royal Society charge James Cook, marin et cartographe expérimenté, de mener à bien une importante expédition à destination de Tahiti en Polynésie2. Il s’agit du premier des trois grands voyages du capitaine. Il est accompagné de Joseph Banks, autre figure importante, riche propriétaire foncier et naturaliste passionné, en partie financeur de l’expédition. Celle-ci s’inscrit dans un projet d’ampleur : l’observation simultanée, depuis différents points terrestres, du passage de Vénus entre la Terre et le Soleil, laquelle devant permettre le calcul de la distance entre la Terre et l’astre solaire. Mais Cook reçoit aussi secrètement l’ordre de rechercher la Terra Australis Incognita, immense continent mythique de l’hémisphère sud devant faire contrepoids aux masses continentales du nord3. Lire la suite de “Tupaia : un Polynésien à bord avec Cook”

« Gauguin l’alchimiste », du grand œuvre au chef-d’œuvre

 Alchimiste :

1. Art de purifier l’impur en imitant et en accélérant les opérations de la nature afin de parfaire la matière.
2. Littéraire. Transformation de la réalité banale en une fiction poétique, miraculeuse : L’alchimie du verbe, de la douleur.1 Lire la suite de “« Gauguin l’alchimiste », du grand œuvre au chef-d’œuvre”

Cannibales et Vahinés : cartographie d’un imaginaire occidental

         Les cartes sont des outils scientifiques. Elles permettent à l’homme d’appréhender son environnement en reportant sur une surface plane un ensemble de réalités objectives à une échelle réduite. Mais elles peuvent également se muer en objets ethnographiques ; produits d’un imaginaire qu’elles contribuent à entretenir et témoignages des connaissances partielles d’une époque. Lire la suite de “Cannibales et Vahinés : cartographie d’un imaginaire occidental”

Gauguin, l’anti-voyage à Tahiti

          Artiste répudié de son vivant, Paul Gauguin (1848-1903) est à l’honneur à Paris cet automne. Son oeuvre fait l’objet d’une rétrospective sur les cimaises des galeries nationales du Grand Palais, tandis qu’un biopic lui est consacré au cinéma. Gauguin – Voyage de Tahiti, réalisé par Édouard Deluc, s’intéresse au premier voyage de l’artiste dans le Pacifique entre 1891 et 1893. Lire la suite de “Gauguin, l’anti-voyage à Tahiti”