L’art océanien aux enchères : début de saison – Printemps 2018

    Bien que loin des records de l’automne dernier, les ventes Binoche et Giquello et Christie’s de mars et d’avril ont confirmé le succès croissant de l’art océanien en vente aux enchères. Malgré quelques exceptions, notamment une très belle figure de proue nguzunguzu de l’ancienne collection Ray Laura Wielgus (estim. € 200 000 – 300 000) et un iconique ‘dieu-bâton’ atuaraka de Rarotonga (estim. € 350 000 – 450 000), la grande majorité des lots a trouvé preneur, tout  particulièrement lors de la vente Christie’s du 10 avril où seulement huit lots sur les trente-neuf proposés, soit 20 %, sont restés invendus. Lire la suite de “L’art océanien aux enchères : début de saison – Printemps 2018”

L’Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé se retrouve au musée Anne de Beaujeu à Moulins

L’IPKD qu’est-ce que c’est ?

      Dans les années 1980 naît l’idée de créer un Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé. Ce projet verra vraiment le jour en 2011 grâce à un accord entre La Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. « Son objectif principal est de réaliser un inventaire raisonné des œuvres du patrimoine kanak détenues dans les musées métropolitains et étrangers. »1 Lire la suite de “L’Inventaire du Patrimoine Kanak Dispersé se retrouve au musée Anne de Beaujeu à Moulins”

L’art océanien à la Tefaf 2018 : une sélection

      Rendez-vous incontournable du monde de l’Art, la Tefaf (The European Fine Art Fair) s’est tenue cette année du 9 au 18 mars dans la ville de Maastricht. Pour cette 31e édition ce sont environ trente-cinq mille œuvres d’art, offrant un panorama éclectique de sept mille ans d’histoire de l’art, qui étaient présentées à la foule d’amateurs ayant fait le déplacement. Lire la suite de “L’art océanien à la Tefaf 2018 : une sélection”

De la France d’Outre-mer au quai Branly : histoire d’une collection de “Peintures des lointains”

    Pour son exposition actuelle sur la mezzanine ouest, dédiée à des présentations longues de douze à dix-huit mois sur des sujets généralement thématiques et invitant à croiser les disciplines, le musée du quai Branly – Jacques Chirac s’est cette fois attaché à une partie de ses œuvres moins connues du public. Peintures des lointains vise à mettre en valeur la collection de peintures conservées par l’unité patrimoniale « Mondialisation historique et contemporaine » dont Sarah Lignier est la responsable, ainsi que commissaire de l’exposition. Lire la suite de “De la France d’Outre-mer au quai Branly : histoire d’une collection de “Peintures des lointains””

Vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ?

Première partie – Avant le référendum

Cet article est le premier que nous consacrons au référendum de Nouvelle-Calédonie, qui aura lieu d’ici novembre 2018. Nous traitons ici de l’histoire de l’île, de la colonisation, et des enjeux du référendum. Cet article sera suivi d’une seconde partie, publiée après les résultats de la consultation. Lire la suite de “Vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ?”

Christie’s n’a pas vendu que le Salvator Mundi en 2017

      Pour la maison de vente Christie’s, l’année 2017 a été celle de tous les records. 383 millions d’euros : c’est le prix de vente du Salvator Mundi de Léonard de Vinci acquis par des investisseurs pour le Musée du Louvre Abu Dhabi, qui est devenu le 15 novembre 2017, la peinture la plus chère au monde. Mais le chiffre qui va nous intéresser particulièrement aujourd’hui est, bien que beaucoup moins important, le record de sa discipline : 6 345 000 euros. C’est le prix d’achat d’une sculpture hawaïenne vendue le 21 novembre lors de la vente Vérité qui regroupait des objets des arts d’Afrique, des Amériques et d’Océanie. Lire la suite de “Christie’s n’a pas vendu que le Salvator Mundi en 2017”

L’art Océanien aux enchères – Automne 2017

       Avec trois batailles d’enchères dépassant le million d’euros et deux nouveaux records pour la spécialité, cette saison de ventes témoigne d’un véritable engouement et affirme la solidité du marché de l’art océanien. Entre novembre et décembre, Sotheby’s et Christie’s ont proposé quatre sessions offrant des œuvres d’art océaniennes. En premier lieu, la Collection Silver chez Sotheby’s New York qui, bien que majoritairement africaine et précolombienne, présentait trois pièces mélanésiennes notamment un magistral masque Kanak de l’ancienne collection Merton Simpson. Ont suivi deux ventes chez Christie’s Paris – les 21 et 22 novembre dernier – avec la très attendue Collection Vérité et ses deux œuvres majeures : la statue hawaïenne du dieu de la guerre Ku et le Uli noir de l’ancienne collection Loeb. Enfin, le 12 décembre dernier, Sotheby’s Paris a fermé la saison avec une vente divers amateurs menée par la redécouverte d’une paire de rapa de l’Île de Pâques. Lire la suite de “L’art Océanien aux enchères – Automne 2017”

Paul Rivet, droit de cité au quai Branly

       Il aura fallu attendre près de onze ans et demi avant que le nom de Paul Rivet (1876-1958) puisse être prononcé sans outrages dans les murs du musée du quai Branly – Jacques Chirac. Et c’est finalement une quasi-apothéose qui est réservée au professeur Rivet avec la programmation simultanée d’une exposition au musée du quai Branly – Jacques Chirac et d’un colloque international « Paul Rivet : un pont entre deux rives (1920-1950)1 », dans le cadre de l’année France-Colombie, organisé entre le musée de l’Homme et le musée du quai Branly – Jacques Chirac. Cette manifestation est exceptionnelle à plus d’un titre puisqu’elle témoigne d’une accalmie dans les relations houleuses entre les deux institutions. Lire la suite de “Paul Rivet, droit de cité au quai Branly”

Jack London dans les mers du Sud : le Pacifique débarque à Marseille !

        L’exposition qui se tient au centre de la vieille charité à Marseille du 8 septembre 2017 au 7 janvier 2018 est une collaboration entre le Musée d’Arts Africains, Océaniens et Amérindiens de Marseille (MAAOA) et la Compagnie des Indes, qui entendent faire « revivre le souffre de l’aventure maritime et la magie des rencontres ».1 Lire la suite de “Jack London dans les mers du Sud : le Pacifique débarque à Marseille !”

“Anciennes collections, nouvelles obligations” : la réunion annuelle de la Pacific Arts Association

      Il y a deux semaines, CASOAR faisait le mur pour se rendre à la réunion annuelle de la Pacific Arts Association Europe au Musée d’Ethnographie de Genève (MEG). Compte rendu d’une escapade studieuse. Lire la suite de ““Anciennes collections, nouvelles obligations” : la réunion annuelle de la Pacific Arts Association”