comment 0

Les adieux au prince : le culte du prince Philip

Le 9 avril dernier, sa majesté la reine d’Angleterre Elizabeth II annonçait la mort de son époux, le prince Philip, duc d’Edimbourg.1 Les jours suivants, les journaux du monde entier tournaient leur regard vers la couronne d’Angleterre mais aussi, pour certains, vers une île du Pacifique : l’île de Tanna, au Vanuatu. Là, une petite partie des habitants, qui rendait un culte au prince Philip, amorçait également son deuil. Ces événements sont l’occasion pour CASOAR de revenir sur ce culte étonnant. 

Read More

comment 0

Ka Mate ! le haka superstar

Si je vous dis haka, à quoi songez-vous ? Ce sont sans doute les All Blacks, membres de l’équipe nationale de rugby à XV de Nouvelle-Zélande qui surgissent dans votre esprit. Et pour cause, les sportifs ont largement contribué à populariser le haka avec leur célèbre Ka Mate !, une danse guerrière réalisée depuis 1987 à chaque début de match.1

Mais que sait-on réellement du haka ? Cette semaine, CASOAR vous embarque pour la Nouvelle-Zélande à la découverte de cette célèbre pratique. 

Read More

comment 1

Des voyages et des ouvrages : la collection Jean-Paul Morin vue par Jean-Paul Morin

Le 14 octobre prochain à Sotheby’s se déroulera une importante vente d’ouvrages, de manuscrits et d’objets réunis par Jean-Paul Morin, voyageur passionné et collectionneur prolifique. Récits d’explorateurs, de scientifiques, d’ethnologues, de missionnaires ou d’artistes : tous ces ouvrages racontent une histoire du monde, des voyages et des cinq continents. CASOAR est parti à la rencontre de l’homme derrière les collections et vous livre une interview exclusive de ce fou du voyage. Read More

comment 0

Le marché de l’art à l’heure du coronavirus

        Depuis plusieurs mois la pandémie de Covid-19 bouleverse les habitudes, y compris dans le domaine des arts. À l’heure où se referment, deux événements majeurs de l’agenda artistique parisien : Parcours des mondes (salon d’art extra-européen et d’archéologie) et Art Paris Art Fair (foire d’art moderne et contemporain), CASOAR revient sur l’actualité d’un marché de l’art en pleine mutation.

Read More

comment 0

À vélo sur les pistes de l’outback australien : rencontre avec Eddie Mittelette

[Please note: Aboriginal and Torres Strait Islander people should be aware that this article may contain images or names of deceased persons in photographs or printed material.]

      Cette semaine, nous partons à la rencontre d’Eddie Mittelette. Voyageur au long cours, il est l’auteur du livre Aborigènes – avec les derniers nomades d’Australie (2015)1, récit personnel richement documenté publié aux éditions Transboréal. L’auteur y narre son périple de 11 000 kilomètres à vélo sur les pistes de l’ouest australien à la rencontre des Aborigènes Martu. Un portrait affûté et saisissant de l’outback2 contemporain.  Read More

comment 0

Faire l’expérience du beau : le masque Hemlout de Nouvelle-Bretagne

      En vous promenant sur le plateau des collections permanentes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, peut-être aurez vous remarqué un étrange masque coloré composé de deux cônes en vannerie surmontés d’une ombrelle imposante.

        Il s’agit d’un masque Hemlout1 (ou Hemloüt2) confectionné par des hommes Sulka, population de l’est de la Nouvelle-Bretagne (politiquement rattachée à la Papouasie-Nouvelle-Guinée3). Read More

comment 0

Uluru : itinéraire d’un site convoité

Il s’agit de l’un des sites les plus emblématiques d’Australie : Uluru ou Ayers Rock (Territoire du Nord) est une formation rocheuse s’élevant à près de 350 mètres au dessus du reste de la plaine. Situé au sein de l’Uluru-Kata Tjuta National Park (qui abrite également les célèbres Kata Tjuta ou Monts Olga), le site attire chaque année environ 300 000 touristes1. Mais le lieu est avant tout un site sacré pour les populations aborigènes de la région  Read More

comment 0

The Other Side of Mountains

*Switch language to english for english version of the article*

This article was first written for the catalogue of the third edition of the Bourgogne Tribal Show, 2018.

     It was in 1926 that a young 24-year-old Australian arrived in Papua New Guinea for the first time. Like many others, he was attracted by the easy gold of Edie Creek mine. Far from being an El Dorado, the island was a burden for the Australian administration of the 1920s which had just acquired these German lands as a result of the Versailles Treaty. The hot and humid climate of New Guinea and the supposed poverty of its soil dissuaded the government from investing in this new mandated territory, whose only wealth seemed to have been its population who had become cheap labour for planters and colonial miners. Read More